Qui suis-je ?


Certains ont plusieurs cordes à leur arc, moi j’ai plusieurs couleurs à ma palette !


Après une licence en Arts Visuels – Arts Plastiques, un master Métiers de l’Édition et des expériences professionnelles dans la communication, je deviens photographe professionnelle en 2014 sous le nom G. C-D. Photographies.
La même année, je suis embauchée en tant que vendeuse dans une galerie d’art puis je deviens responsable adjointe de la galerie. Pendant cinq belles années, je coache des artistes et organise des événements comme les vernissages (en collaboration avec la responsable) ou encore des ateliers enfants au sein de la galerie – entre autres missions.


En 2019, après un changement majeur dans ma vie professionnelle et personnelle, je change de région et me lance dans la vie d’indépendante sous le nom La Palette de Gwenn (Gwendolyne Cassagneau-Delisle, EI).
Je garde un lien particulier avec deux artistes mais également avec la galerie Carré d’artistes de Strasbourg – pour lesquels je m’occupe de leurs communications digitale et imprimée respectives.
On me reconnaît à mon béret rouge.


La Palette de Gwenn est née de mon compte Instagram (@gwennpalette) où, à l’époque, je partageais mon quotidien de galeriste.

La Palette est, bien évidemment, une référence à l’Art, les artistes avec lesquelles (Virginie Mézan de Malartic & Armelle Bastide d’Izard) je collabore et à mon parcours artistique en général.
Gwenn est mon surnom (et veut dire blanc en celtique). C’est aussi une référence à la photographie argentique en noir et blanc, mes premiers amours et mon univers artistique : les Opus.


Pourquoi un béret rouge ?

Toute petite, ma famille me disait « Tu as une tête à chapeaux ! ».
Après avoir essayé différents type de chapeaux, je suis tombée amoureuse du béret.
À Strasbourg, je le portais très souvent. D’abord noir, simple.
Puis, j’ai opté pour un rouge vif. Au fur et à mesure des rencontres,
on me reconnaissait grâce à ce béret rouge.
À tel point, qu’un jour après un vernissage dans la galerie où je travaillais,
Virginie Mézan de Malartic a créé un tableau sur lequel apparaissait une jeune femme
flânant dans la ville… Avec un béret rouge !

Notre collaboration a scellé cette identité.
Le béret étant un accessoire de mode française (Le Béret Français),
mais également utilisé lors de nombreuses caricatures d’artistes,
j’ai tout de suite opté pour ce signe distinctif si particulier !
C’est d’ailleurs chez eux que je me fournis en bérets,
autant pour mon activité professionnelle que pour le quotidien !

Rendez-vous ici pour vous procurer leur fameux béret rouge !


Rendez-vous sur la section Photographie ou la section Communication, selon vos besoins, et n’hésitez pas à me contacter via courriel !

À très vite !

%d blogueurs aiment cette page :